top of page

2h pour construire une marque dans le food grâce au Minimum Viable Brand (MVB)

A travers cette rubrique Actus, j'ai décidé de mettre en avant des exemples d'accompagnements en stratégie de marque que je peux faire chaque semaine, pour que vous ayez une vision sur ma façon de travailler. Et aussi pour que vous voyez l'importance d'avoir un coach de marque ne serait-ce que sur 2h. Bien entendu, je ne vais pas dévoiler le nom de la société par soucis de confidentialité.


A noter que l'entrepreneure que j'ai accompagnée pour ce coaching de marque est inscrite dans un incubateur, dans lequel j'ai animé un atelier de 3h sur la plateforme de marque.


La problématique de l'entrepreneure sur sa marque


Cette entrepreneure, que je vais nommer Céline pour faciliter la lecture, a créé sa société il y a maintenant 3 ans. Elle propose des biscuits (un mono-produit essentiellement décliné en différentes saveurs, et elle propose à côté un autre produit complémentaire). Tout est allé très vite, entre la définition de son offre et son élargissement pour répondre aux attentes de ses clientes, et sa commercialisation à travers des salons et une boutique récemment ouverte sur Paris.



Céline se trouve aujourd'hui face à deux problématiques :

  • elle n'arrive pas à engager une communauté malgré ses posts et stories quotidiennes. Et donc à générer de la clientèle comme elle l'entend.

  • sa boutique n'atteint pas ses objectifs commerciaux, et cela peut très vite devenir dangereux à moyen terme pour sa trésorerie.


En suivant mon atelier, elle s'est rendu compte qu'elle avait un problème sur sa marque : concrètement, elle avait trouvé un nom, dessiné son logo ... mais sa marque n'apportait aucune information ni émotion. Elle a donc réservé avec moi une réunion coaching de marque de 2h pour retravailler tout cela.


La création de son Minimum Viable Brand en 2h


Le 1er point sur lequel nous avons travaillé est son storytelling. Un élément essentiel pour créer une connexion avec sa communauté et ses clients. Je l'ai fait parlé sur son histoire, personnelle et entrepreneuriale. J'ai écouté les mots qu'elle a utilisé pour le raconter, ses instants de vie. Ce à quoi elle a répondu "tu vois, je ne peux rien dire en storytelling, ce n'est pas du tout intéressant". Un point sur lequel elle avait complètement tort. En quelques minutes, nous avons créé ensemble un storytelling, dans lequel l'émotionnel prend une place très importante parce que son histoire le permet. Rien n'a été inventé.


Ensuite, nous avons travaillé sur la personnalité de sa marque. Pour ce faire, j'ai analysé son offre et les émotions, les bénéfices, que son offre pouvait apporter à ses clients. Il en ressortait un élément principal : la gourmandise. Se faire plaisir sans se soucier du sucre, du gras, du côté healty ... Comme je lui ai dit "tes gâteaux sont là pour se faire péter le bide". Elle était complètement d'accord, mais n'avais pas mis ces mots sur son offre, sur ce qu'elle apporte à ses clients. De ce côté gourmand, nous avons défini un rôle pour sa marque et une personnalité, avec des valeurs, un ton de communication et une direction artistique (pour les posts et stories).


Conclusion de ce coaching de marque : en 2h, nous avons défini ensemble :

  • un storytelling,

  • une personnalité de marque,

  • sa mission,

  • ses valeurs,

  • son ton de communication,

  • une direction artistique,

  • sa Community Manager était également présente pendant le coaching, nous avons échangé sur son calendrier éditorial avec le type de posts à mettre en avant et les stories pour montrer qui est la marque, comment elle vit, comment elle se développe.


De ce MVB, nous nous sommes rendus compte que le logo ne convenait pas du tout, sa forme, ses couleurs, la typographie utilisée pour le nom de la marque était trop froid, trop professionnel. Rien à voir avec la gourmandise, la satisfaction, etc. Un travail sur ce point est donc à mener pour avoir une cohérence.


Vous aussi vous avez besoin d'un coaching de marque ? N'hésitez pas à me contacter.


Commenti


bottom of page